Aller au contenu

RGE & panneau solaire : le résumé complet en 5 points

ARTICLE - RGE Panneau solaire - Soleriel.fr

Vous avez probablement déjà entendu parler du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), mais savez-vous vraiment pourquoi privilégier un artisan RGE pour votre projet d’installation solaire ? 

Naviguer à travers toutes ces notions peut être complexe. Pourtant, derrière cette appellation qui semble floue, vous allez comprendre que si vous envisagez 
l’installation de panneaux solaires à votre domicile, vous devez obligatoirement vous tourner vers un installateur photovoltaïque certifié pour bénéficier des aides de l’État. Or, il faut être très vigilant, car les entreprises qui brandissent le label RGE ne sont pas toujours les plus qualifiées.

Dans ce guide, nous vous proposons de découvrir tout ce que vous devez savoir des subtilités des qualifications RGE aux étapes à suivre pour choisir le meilleur installateur solaire, cet article sera votre boussole pour couler des jours heureux sous le confort de l’énergie solaire.

Sommaire de l'article

1. Label RGE : pourquoi privilégier une entreprise qualifiée ?

Le label RGE, ou « Reconnu Garant de l’Environnement », est un dispositif initié en 2011 par le ministère de la Transition Écologique et Solidaire, le ministère du Logement et de l’Égalité des Territoires, ainsi que l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME). De manière générale, il a pour but de garantir des travaux de rénovation énergétique de qualité, en aidant à identifier les entreprises qualifiées RGE qui disposent du niveau de compétences minimum pour la réalisation desdits travaux et pour orienter les particuliers dans le choix des équipements appropriés. En d’autres termes, c’est la reconnaissance officielle de la qualité et de la compétence d’un artisan.

Mais le label RGE ne concerne pas que la qualité du travail effectué. Il est aussi étroitement lié aux aides de l’État destinées aux particuliers qui souhaitent investir dans les énergies renouvelables, comme l’énergie solaire. En effet, pour en bénéficier, le recours à un installateur photovoltaïque certifié RGE est une obligation depuis octobre 2017. Sans cette certification RGE, vous ne pouvez donc bénéficier d’aucune prime ni d’aucun autre dispositif, qu’il s’agisse de la prime à l’autoconsommation, du tarif d’achat subventionné ou de la TVA réduite.

Vous l’aurez compris, il est clairement avantageux, tant sur le plan financier qu’en matière d’économies d’énergie, de faire appel à un installateur solaire ayant les qualifications RGE nécessaires pour la mise en place de vos panneaux photovoltaïques.

2. Quelles sont les qualifications RGE pour les panneaux solaires photovoltaïques ?

Si vous souhaitez vous lancer dans la mise en place d’une installation de panneaux solaires, il est essentiel de vous entourer de professionnels compétents. Or, comme nous venons de le voir, c’est dans cette perspective que la qualification RGE a été instaurée. Cependant, pour reconnaître un artisan RGE qui dispose des compétences spécifiques au type d’installation solaire que vous visez, vous devez savoir distinguer les différents types de qualifications qui existent.

Effectivement, il existe principalement trois qualifications propres aux panneaux solaires photovoltaïques :

  • la qualification QualiPV, accordée par Qualit’EnR, pour tout ce qui concerne l’installation de panneaux solaires ;
  • la qualification RGE n°8111, accordée par Qualibat, spécifique aux modules photovoltaïques intégrés ;
  • la qualification SPV, avec mention économies d’énergie ou non, accordée par Qualifelec, qui atteste notamment des compétences en électricité.

Toutes ces qualifications sont supposées prouver la compétence de l’artisan RGE pour la mise en place de vos panneaux solaires photovoltaïques. Il est donc primordial que vous puissiez vous assurer de leur existence avant la signature de tout contrat.

3. Quelles sont les spécificités de la qualification RGE QualiPV ?

La qualification RGE QualiPV, accordée par Qualit’EnR, est un label essentiel pour tout artisan RGE spécialisé dans la mise en place de panneaux solaires photovoltaïques. C’est à elle que vous serez le plus souvent confronté lors de vos recherches. À ce titre, sachez donc qu’elle se décline elle-même en trois modules complémentaires.

La qualification QualiPV Bât

La qualification QualiPV Bât s’adresse aux entreprises RGE qui souhaitent démontrer leur expertise dans l’intégration de panneaux solaires photovoltaïques au bâtiment et la surimposition des différents types de systèmes photovoltaïques. Elle couvre notamment tous les aspects de l’installation de panneaux solaires (couverture, étanchéité, etc.).

La qualification RGE QualiPV 36

La certification RGE QualiPV 36 est dédiée aux professionnels qui veulent mettre en avant leurs compétences dans l’installation de panneaux photovoltaïques dotés d’une capacité électrique inférieure ou égale à 36 kVA. Obtenir ce label RGE permet aux particuliers de bénéficier des dispositifs tels que la prime à l’autoconsommation.

La qualification QualiPV 500

La qualification QualiPV 500 s’adresse, comme son nom l’indique, à l’installateur solaire qui souhaite certifier sa compétence dans la mise en place de systèmes photovoltaïques dont la puissance est inférieure ou égale à 500 kVA. À l’instar de la certification RGE QualiPV 36, elle est reconnue par les pouvoirs publics et permet de profiter des aides liées à l’énergie solaire.

4. Quelles sont les dérives de la qualification RGE ?

Si la qualification RGE est essentielle pour quiconque souhaite bénéficier des aides de l’État lors de la mise en place de panneaux solaires photovoltaïques, elle est loin d’être un gage indiscutable de qualité. Il faut en effet vous montrer particulièrement vigilant.

Les abus liés à la certification RGE

L’un des premiers soucis majeurs des professionnels RGE concerne l’obtention des aides financières. Effectivement, certains installateurs photovoltaïques confondent les entités, à l’image d’Enedis et d’EDF O.A. Dès lors, ils induisent leurs clients en erreur et compromettent la possibilité pour ces derniers de bénéficier des dispositifs concernés.

Il n’est pas rare non plus de constater une surfacturation des installations à des tarifs très éloignés des prix compétitifs d’autres entreprises sérieuses du marché.

Enfin, de nombreux professionnels RGE se montrent insistants pour directement réaliser des visites à domicile, sans fournir d’informations préalables. Il n’est d’ailleurs pas rare que les devis de ces artisans ne soient pas tout à fait conformes aux obligations légales. Leurs discours techniques restent souvent vagues et les avantages des économies d’énergie peuvent être surévalués de manière excessive.

Un label RGE facile à obtenir

Contrairement à certaines idées reçues, le label RGE est relativement facile à obtenir pour les entreprises. Et pour cause, puisque la formation certifiée RGE dure seulement 3 jours et manque cruellement de pratique sur le terrain. De plus, elle est attribuée à l’entreprise dans son ensemble et non à chaque installateur solaire qui y travaille. Cela signifie que si un employé obtient la qualification, toute l’entreprise est labellisée, même si tous les salariés ne sont pas véritablement « reconnu garant ».

Si vous ajoutez à cela des manquements courants dans le suivi post-installation des panneaux photovoltaïques, vous comprenez que méfiance est mère de sûreté et qu’il faut prendre de grandes précautions lors du choix d’un installateur.

5. Quelles précautions prendre face à une entreprise qualifiée RGE ?

Pour vous assurer du sérieux d’un professionnel RGE et être sûr que la mise en place de vos panneaux solaires photovoltaïques se fera dans les meilleures conditions, vous pouvez suivre quelques étapes simples.

Vérifier la certification RGE

Cela va de soi, la première étape consiste à vérifier la certification RGE de l’installateur. De nombreux éco-délinquants usurpent en effet ce label. Pour éviter d’être trompé, vous pouvez passer en revue l’annuaire officiel Qualit’EnR. Pensez également à vérifier la validité de la certification RGE, puisque celle-ci expire toujours au bout d’un certain délai (et doit être renouvelée).

Analyser les antécédents de sinistres

Comme vous le feriez dans d’autres circonstances, veillez à ce que l’artisan RGE que vous choisissez ne présente aucun antécédent de sinistres. Pour cela, vous pouvez lui demander un relevé de sinistralité, qu’il doit obtenir de son assurance, et des références d’anciens clients.

Interroger l’installateur sur la sous-traitance

Vous le savez sans doute, de nombreuses entreprises choisissent de sous-traiter les chantiers qui leur sont confiés. Or, les sous-traitants ne bénéficient pas nécessairement de la certification RGE, en plus de ne pas avoir les mêmes antécédents. De ce fait, interrogez votre installateur solaire pour savoir s’il sous-traite et si, le cas échéant, l’entreprise sous-traitante possède les qualifications requises.

Vérifier les assurances de l’entreprise

Qu’ils soient RGE ou non, les professionnels du bâtiment ont l’obligation de souscrire à des assurances essentielles : responsabilité biennale, responsabilité décennale, ou encore responsabilité civile professionnelle. Pensez donc à vérifier que ces garanties existent bel et bien.

Analyser le prix et la production annoncés

De manière générale, le coût des panneaux solaires photovoltaïques est un bon indicateur du sérieux d’un professionnel RGE, d’autant plus que de nombreux tarifs sont accessibles en ligne. Si le prix annoncé vous semble déconnecté du marché, que ce soit de manière positive ou négative, cela doit vous alerter. Il en va d’ailleurs de même avec le rendement des panneaux solaires. Ne vous fiez pas uniquement à la parole de l’artisan RGE et assurez-vous d’avoir un minimum de connaissances pour analyser si les chiffres avancés sont irréalistes par rapport à votre situation.


Ce qu’il faut retenir, c’est que choisir un artisan RGE pour la mise en place de vos panneaux solaires photovoltaïques n’est pas seulement une garantie de qualité : c’est le sésame incontournable pour bénéficier des aides financières gouvernementales. Mais vous ne devez pas pour autant oublier de faire preuve de discernement !

Vérifiez toujours la véracité des qualifications avancées par un professionnel RGE et soyez sûr de ses compétences. Pour votre bien-être et celui de vos proches, ne faites pas de compromis !

Le Guide Solaire par

Sommaire de l'article

Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture.
Partagez cet article :
Partagez cet article :
Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :
Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture en y simulant une installation solaire.