Aller au contenu

Prime à l’autoconsommation : conditions, montants et fonctionnement en 2024 💰

La prime à l’autoconsommation est un dispositif d’aide financière mis en place depuis 2017 par l’Etat afin d’aider les particuliers à faire l’acquisition de panneaux solaires. Parallèlement, elle permet d’accélérer la présence des énergies renouvelables sur le territoire et de faciliter la transition énergétique. Mais avec toutes les informations contradictoires véhiculées en ligne concernant la prime à l’autoconsommation en 2024, difficile d’en connaître vraiment ses conditions, ses montants et sa fiabilité, n’est-ce pas ?

Pas de panique ! Soleriel est là pour tout vous expliquer simplement mais en détail dans cet article mis à jour à chaque changement réglementaire.

Sommaire de l'article

1. Qu’est-ce que la prime à l’autoconsommation ?

Parfois également appelée “prime à l’investissement”, la prime à l’autoconsommation est une aide financière instaurée et portée par l’Etat français aux côtés des tarifs d’achats réglementés de la vente du surplus d’électricité. 

Contrairement à bon nombre d’aides fictives inventées par les escrocs solaires qui sévissent en ligne, la prime à l’autoconsommation est une aide officiellement reconnue à laquelle vous pourrez vous fier sans crainte. 

Plus concrètement, elle se présente sous forme d’une enveloppe financière versée aux particuliers et professionnels qui souhaitent faire installer des panneaux solaires sur leurs toitures.

A. Conditions d’obtention de la prime à l’autoconsommation 

La prime à l’autoconsommation est un dispositif financier qui concerne : 

  • Les particuliers souhaitant faire poser une installation photovoltaïque sur le toit de leurs maisons afin d’autoconsommer leur propre électricité et de vendre leur surplus à EDF OA à un tarif fixe et réglementé pendant 20 ans.
  • Les professionnels choisissant également l’autoconsommation photovoltaïque avec vente du surplus de la production d’énergie solaire.
 

Vous l’aurez compris, la prime à l’autoconsommation n’est pas compatible avec la vente en totalité de votre électricité. Un mal pour un bien d’ailleurs, puisqu’il s’agit d’un usage plutôt recommandé aux profils investisseurs et bailleurs. Pour les particuliers souhaitant maximiser leurs économies sur factures d’électricité, c’est l’autoconsommation avec vente de surplus qui sera privilégiée. C’est votre cas ? Très bien ! 

Allez, on continue avec les critères d’éligibilité et d’attribution ! 

B. Critère d’éligibilité et d’attribution de la prime à l’autoconsommation

Ces critères étaient préalablement fixés par l’Arrêté tarifaire du 6 octobre 2021 et ne voient aucun changement imposé par l’Arrêté modificatif du 8 février 2023. Soit : 

  • Il vous faut une toiture (qu’elle soit plate, en pente et/ou divisée en plusieurs pans) ou bien une structure support d’accueil pour vos panneaux solaires (comme un abri solaire par exemple). Ceci à l’exception des structures posées directement au sol qui ne seront pas éligibles.
  • La puissance de votre installation devra obligatoirement être d’une puissance inférieure à 100 kWc. Aucun problème pour un particulier dont l’installation est généralement comprise entre 3 et 9 kWc.
  • Faire appel à un installateur certifié RGE tel que Soleriel
  • Si un rappel s’avérait nécessaire, vous devrez donc bien opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus. Ce qui, nous vous le rappelons, veut dire autoconsommer sa propre électricité, mais également injecter son surplus d’énergie non utilisée sur le réseau public afin de le vendre à EDF OA.

Vous cochez toutes les cases ? Parfait, poursuivons avec son fonctionnement !

C. Fonctionnement de la prime à l’autoconsommation en 2024 

Peu complexe, le fonctionnement de la prime à l’autoconsommation peut aisément se résumer en trois points :

      • Son montant est calculé en fonction de la puissance totale de votre installation solaire.
      • Celui-ci est arrêté le jour même de votre transmission de votre demande de raccordement au réseau. (Pas de stress ! Chez Soleriel, nous nous en occupons pour vous !)
      • Son versement automatique est effectif en une seule fois lors de votre première facturation à EDF OA (au bout d’un an de production).
 

Rien de sorcier, n’est-ce pas ? Mais peut-être avez-vous pourtant lu sur d’autres sources que son versement était réalisé en 5 fois à raison d’un versement par an. N’en tenez pas compte car il s’agit d’un contenu qui n’aurait pas été mis à jour !

En effet, si préalablement fixés par l’Arrêté tarifaire du 6 octobre 2021 le versement de la prime à l’autoconsommation fonctionnait ainsi, ce n’est plus le cas. Depuis la parution d’un du nouvel Arrêté tarifaire du 8 février 2023 la prime à l’autoconsommation est dorénavant versée en une seule et unique fois, dès la première année.

 

2. Quels sont les montants de la prime à l’autoconsommation en 2024 ?

A. Montants officiels de la prime à l’autoconsommation en 2024 

Le montant de la prime à l’autoconsommation d’une installation se calcule en fonction de la puissance totale cumulée de tous les panneaux composant votre installation, à savoir la “puissance totale” exprimée en kWc (kilowatts crête). 

Pour les particuliers 2ème Trimestre 2024, comptez une aide à l’autoconsommation de 350€/kWc pour les installations d’une puissance comprise entre 0 et 9 kWc puis de 260€/kWc pour celles allant jusqu’à 9 kWc.

Allez ! On vous épargne les calculs ! Nous les avons déjà faits pour vous et cela représente les montants suivants : 

Montant de la prime à l’autoconsommation au 2ème Trimestre 2024 :
Les tarifs d’achats du 3ème Trimestre 2024 ne sont pas encore connus pour la totalité du trimestre. Ils seront mis à jour dès publication au Journal Officiel. 

Puissance de l'installation Montant de la prime à l'autoconsommation au 1er Trimestre 2024
≤ 3kWc 1050€
(soit 350€ par kWc)
≤ 6kWc 1560€
(soit 260€ par kWc)
≤ 9kWc 2340€
(soit 260€ par kWc)
En optant pour une installation solaire de 8,7 kWc avec Soleriel vous obtiendrez 2262€ !
≤ 36kWc 7200€
(soit 200€ par kWc)
≤ 100kWc 10 000€
(soit 100€ par kWc)

B. Calcul de la prime à l’autoconsommation en 2024

Si l’on applique ce que nous avons précédemment vu, la bonne formule pour calculer votre prime à l’autoconsommation est tout simplement : 

« La puissance totale de votre installation (kWc) x le montant accordé à votre seuil de puissance (€) = votre prime à l’autoconsommation. »

EXEMPLES

Admettons que vous souhaitiez faire installer 12 panneaux de 435 Wc chacun, alors la puissance totale de votre installation sera de 5,22 kWc (12 x 430 = 5,22).  Le montant de votre prime à l’autoconsommation sera de 1357,20€ soit (260€ x 5,22 kWc = 1357,20€) qui vous seront versés automatiquement à l’issue de votre première année de production par EDF OA.

Admettons maintenant que vous souhaitiez plutôt faire installer 20 panneaux de 435 Wc chacun, alors la puissance totale de votre installation sera de 8,7 kWc (20 x 435 = 8700). Le montant de votre prime à l’autoconsommation sera de 2260,20 € soit (260€ x 8,7 kWc = 2260,20 €) qui vous seront versés automatiquement à l’issue de votre première année de production par EDF OA.

3. Comment obtenir la prime à l’autoconsommation ?

Vous avez maintenant la possibilité de vérifier que vous cochiez toutes les cases d’attribution et vous avez sans doute également calculé le montant de votre prime à l’autoconsommation. Sachez que vous avez fait le plus dur car l’obtention de la prime à l’autoconsommation sera automatique dès lors qu’une demande de raccordement sera effectuée. 

Chez Soleriel, nous procédons à la vérification des conditions, le calcul de votre prime et veillons à son bon enregistrement lors du dépôt de remise de raccordement effectué pour vous. Et oui, on vous l’a dit : c’est notre petit truc en plus, l’accompagnement premium !

Conclusion 

Vous avez hâte de bénéficier de cette prime à l’autoconsommation, et on vous comprend ! Car en plus d’apporter une aide financière non négligeable, la prime à l’autoconsommation enlève une sacrée épine du panneau à tous les propriétaires souhaitant s’équiper d’une installation solaire dans le but de réaliser des économies. 

En effet, couplée à l’autoconsommation, cette aide vous permettra de maximiser clairement et rapidement vos économies. Car, vous le savez sans doute déjà, mais chaque kWh gratuit produit par vos panneaux solaires n’est pas fourni de façon onéreuse par votre fournisseur. 

De plus, la vente de votre surplus d’électricité non utilisée à EDF OA contre rémunération fixe pendant 20 ans vous permettra de générer des revenus supplémentaires. Autrement dit, votre fournisseur d’électricité n’a qu’à bien se tenir, vos économies aussi !

 

Le Guide Solaire par

Sommaire de l'article

Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture.
Partagez cet article :
Partagez cet article :
Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :
Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture en y simulant une installation solaire.