Aller au contenu

09 80 80 40 57

Combien rapportent 6 kWc de panneaux solaires ?

Article - Combien rapportent 6 kWc de panneaux solaires ? - Soleriel.fr

Posséder un système solaire chez soi est un excellent moyen de faire des économies sur sa facture d’électricité. Dans certains cas, il est aussi possible de revendre le surplus d’énergie solaire produite (voire la totalité) afin d’obtenir un complément de revenu plus ou moins important. Au vu du coût de la vie actuellement, personne ne refuse un petit coup de pouce financier, n’est-ce pas ?

 

Si vous envisagez de mettre en place une installation solaire de 6 kWc, il est intéressant de vous questionner sur sa rentabilité à court et long terme. Ça tombe bien : c’est le sujet de notre article !

Sommaire de l'article

I. Pourquoi une installation solaire de 6 kWc ?

Avant toute chose, il est important de vous interroger sur les raisons qui vous poussent à vouloir installer chez vous un système solaire de 6 kWc. Si vous lisez cet article, vous vous êtes sûrement déjà posé cette question.

 

Il est intéressant de noter qu’une installation photovoltaïque de 3 kWc répond parfaitement aux besoins d’une famille de 4 personnes. Ainsi, une installation de panneaux solaires de 6 kWc correspond à des besoins plus importants tels que ceux des grandes familles ou des propriétaires d’appareils électroménagers particulièrement énergivores (une climatisation ou une piscine, par exemple).

 

Évidemment, si vous avez des doutes, nos équipes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner.

1. Pour faire des économies sur sa facture énergétique

Dans tous les cas, peu importe la puissance d’une installation photovoltaïque, les personnes qui s’y intéressent apprécient les économies réalisées sur leur facture d’électricité.

 

On ne peut pas le nier : avec l’inflation galopante, il peut être très difficile de boucler les fins de mois sans se retrouver à découvert. Dans ce cas, profiter d’un système qui vous assure une véritable liberté énergétique est une réelle bouffée d’oxygène.

 

En considérant l’évolution des prix de l’énergie qui continuent de s’envoler d’année en année, ce type d’investissement peut s’avérer rapidement gagnant.

💡Pas besoin d’acheter vos panneaux solaires : louez-les. Plus de sérénité et moins cher.

2. Pour obtenir une rémunération complémentaire

Savez-vous qu’il est possible d’auto consommer une partie de votre électricité et de revendre l’énergie que vous n’utilisez pas ? L’idée étant de compenser les besoins en énergie de vos appareils et de réinjecter sur le réseau une partie de l’électricité produite en signant un contrat avec un fournisseur d’énergie (EDF OA par exemple) qui s’engage à vous faire bénéficier de prix de l’électricité fixes sur 20 ans.

 

Bon à savoir : il est même possible de revendre la totalité de son énergie. Le panneau solaire sera alors considéré comme un véritable investissement, au même titre qu’un placement financier.

3. Pour participer au grand projet écologique de notre société

Quoi qu’en disent certains climato sceptiques, le réchauffement climatique est bien réel. La faute à l’activité humaine et au rejet de CO2 en masse.

 

Certains États, dont la France, commencent à se réveiller et à se dire qu’il serait peut-être temps d’utiliser de nouvelles énergies moins polluantes. Dont le solaire. En effet, contrairement aux énergies fossiles qui sont limitées et génératrices de pollution, l’énergie solaire est infinie (puisque liée aux rayons du soleil) et verte : elle ne rejette pas de microparticules dangereuses et ne participe pas à la destruction d’écosystèmes entiers.

 

C’est pour cette raison qu’elle est mise en avant par l’Etat qui incite les particuliers et les entreprises à l’utiliser autant que possible (nous reviendrons sur les aides en fin d’article).

 

De ce fait, en choisissant d’installer des panneaux solaires photovoltaïques, vous participez au grand projet de transition énergétique mis en place par notre gouvernement.

II. Le point sur la rentabilité de votre installation photovoltaïque

Être écolo n’est plus une lubie. C’est devenu une obligation. C’est d’ailleurs un beau combat que nous sommes nombreux à mener au quotidien.

 

Toutefois, si vous êtes en train de lire notre article (merci !), c’est parce que vous êtes avant tout intéressé par la rentabilité des panneaux solaires. Nous n’allons pas vous jeter la pierre, rassurez-vous, car c’est une interrogation tout à fait normale.

 

Surtout qu’il est possible de faire d’une pierre deux coups : vous faites un geste écologique en obtenant des revenus complémentaires de façon régulière.

 

Elle est pas belle la vie ?

1. Les coûts liés à l’installation et la maintenance de votre système solaire

Tout d’abord, plus une installation est puissante et plus le coût de mise en place est élevé. En considérant à la fois l’achat de l’équipement, le prix de la pose, les démarches administratives et les coûts annexes, nous estimons que le prix moyen d’une installation solaire de 9 kWc est compris entre 25 000€ et 30 000€ TTC.

 

Évidemment, cela peut évoluer en fonction de la complexité de votre projet (installation de micro onduleur au lieu d’un onduleur central par exemple) et du prix du panneau (plus un panneau est sophistiqué et plus il est cher).

 

Le mieux étant, dans ce cas, d’utiliser notre simulateur et de nous demander un devis.

2. Coût de fonctionnement et d’entretien

Commençons par le sujet qui fâche : ce que vous coûte une installation de panneaux photovoltaïque.

 

À noter : quand on évoque un système solaire de 6 kWc, on ne parle pas d’un seul panneau, mais d’un ensemble d’équipements. Il faut savoir, en effet, qu’un panneau solaire peut délivrer une puissance de 350 Wc à lui seul. Ainsi, pour atteindre 6 kWc, il faut installer sur votre toit au moins 17 panneaux solaires (6000/350). Sachant qu’un panneau solaire mesure 1,6m², il faut donc réserver environ 30 m² de toiture pour être large (en considérant l’obligation de laisser une vingtaine de centimètres entre chaque panneau).

 

Ça, c’est pour la théorie. En pratique, ça donne quoi ? En vérité, il est difficile d’estimer précisément le coût réel des travaux, car cela dépend de nombreux facteurs (d’où l’intérêt de réaliser un devis et d’utiliser notre simulateur).

 

Ceci étant dit, il faut prendre en compte un investissement initial compris entre 14000€ et 20000€ pour la mise en place d’une installation de panneaux solaires de 6 kWc. Ce prix d’installation des panneaux solaires est celui d’une prestation clé en main qui comprend aussi bien les démarches administratives que l’achat des équipements, la pose et la mise en service.

 

Malheureusement, il ne faut pas s’arrêter là pour être totalement exhaustif sur les coûts d’une installation solaire. Car, après la mise en place, il faut considérer les coûts de fonctionnement. Cela comprend l’entretien (le nettoyage des panneaux peut se faire à l’eau et au savon), le remplacement de votre matériel (bien que vous profitiez d’une garantie produit de 10 ou 15 ans) et le paiement du TURPE ou Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité (entre 25€ et 40€ par an).

 

Concernant le remplacement d’équipement défectueux, nous pensons particulièrement à l’onduleur qui est un des éléments principaux de votre installation et qui, malheureusement, peut tomber en panne après quelques années de bons et loyaux services. Il vous en coûtera ainsi quelques centaines d’euros.

 

Bon à savoir : les panneaux solaires, quant à eux, peuvent fonctionner plus de 40 ans sans problème.

3. Les gains liés à votre installation photovoltaïque

Heureusement, les gains engrangés par votre installation de panneaux solaires sont bien plus importants que les coûts. Sinon, ce système n’intéresserait pas grand monde.

 

Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • L’autoconsommation totale ;
  • L’autoconsommation avec vente de surplus ;
  • La revente totale.

Commençons par l’autoconsommation totale. Ici, nous n’allons pas parler de gain réel, mais plutôt d’économie puisque votre objectif sera de diminuer au maximum votre facture d’électricité. Pour les calculer, il faut s’intéresser aux tarifs de base d’EDF. En octobre 2023, par exemple, ces tarifs étaient de 0,2276€/kWh. Sachant que 1 kWc produit entre 900 et 1400 kWh par an, on peut considérer que votre système solaire produit entre 5400 kWh et 8400 kWh par an. Soit des économies théoriques comprises entre 1229€ et 1911€.

 

Complexifions un peu la chose en passant maintenant à l’autoconsommation avec vente du surplus. Ici, il faut réfléchir au cas par cas, car les gains seront inévitablement liés à ce que vous consommez d’un côté et à ce que vous revendez de l’autre. Vous avez déjà le montant des économies réalisées sur l’électricité que vous consommez. Concernant les tarifs d’achat de la vente au surplus, ils sont de 0,1339€/kWh (chiffres du 3e trimestre 2023). Nous vous laissons faire vos calculs en prenant en compte ce que vous souhaitez consommer et ce que vous voulez revendre.

 

La vente totale de votre production énergétique, pour terminer, propose un tarif d’achat spécifique lié à la puissance de votre installation. Ainsi, pour un système photovoltaïque de 6 kWc, il est de 0,2053€/kWh. Ce qui vous permet de gagner, théoriquement, entre 1108€ et 1724€ par an.

 

À savoir : ces tarifs évoluent tous les trimestres. De plus, il est aussi important de prendre en compte la baisse de rendement de votre installation qui est d’environ 1% par an jusqu’à atteindre la garantie linéaire du constructeur qui correspond au plafonnement de la baisse de rendement à un certain pourcentage (généralement 80% après 25 ans).

III. Conseil de pro : attention à ces éléments qui peuvent impacter la rentabilité de votre système solaire !

Vous avez maintenant une idée plus précise de la rentabilité de votre installation de panneaux solaires. Toutefois, parce que nous aimons bien chipoter et que nous voulons vous apporter les clés pour réussir votre investissement dans des panneaux solaires, nous voulons vous alerter sur les éléments importants qui peuvent impacter sévèrement votre installation photovoltaïque.

1. L’ensoleillement de votre région

Nous sommes désolés pour les personnes qui habitent dans la partie nord de la France, mais les études ont montré que le taux d’ensoleillement est effectivement bien moins important dans cette partie du pays que dans le sud.

 

Parce que les panneaux solaires fonctionnent grâce aux rayons du soleil, il est évident que cela aura un impact sur votre production d’énergie.

 

Bon à savoir : les régions du sud peuvent toutefois être soumises à des périodes de canicule plus intenses et plus longues. Ce qui peut être un problème pour votre production d’énergie, car, comme tout matériel mécanique, les panneaux solaires n’aiment pas les fortes chaleurs.

2. L’impact de l’ombrage

Parce que les panneaux photovoltaïques fonctionnent grâce à l’énergie solaire, ils n’apprécient pas l’ombre. Un gros nuage peut donc rapidement devenir le pire ennemi de votre installation. C’est le cas aussi de l’ombre d’un arbre ou d’un bâtiment.

 

Attention : la position du soleil n’est pas la même en fonction des saisons. Ainsi, avant d’installer des panneaux solaires sur votre toit ou au sol, il faut être sûr que rien ne vienne empêcher les rayons du soleil de les atteindre. Dans l’idéal, il faudrait donc prévoir son projet au moins 1 an à l’avance afin d’étudier l’ombrage chaque saison.

3. L’inclinaison et l’orientation de votre toiture

L’ensoleillement et l’ombrage, c’est fait. Mais ce n’est pas tout ! Car il faut aussi vous questionner sur l’orientation et l’inclinaison de vos panneaux.

 

Vous n’êtes pas sans savoir que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. Ce sont donc des orientations possibles. Toutefois, nous recommandons, si possible, d’installer vos panneaux plein sud. C’est, en effet, la meilleure orientation pour profiter pleinement des rayons du soleil. À l’inverse, le nord, bien moins ensoleillé, est à bannir.

 

En plus de l’orientation, inspectez l’inclinaison de votre toiture. Afin d’éviter de vous perdre en vous inondant de données techniques, nous vous demandons de nous faire confiance quand on vous dit qu’une inclinaison comprise entre 30° et 35° est optimale.

 

Dans le cas où vous voulez installer vos panneaux solaires au sol ou sur un toit plat, sachez qu’il est possible de les surélever.

4. La configuration de votre installation solaire

Dernier élément à prendre en compte pour optimiser l’autoconsommation de panneau solaire (ou la revente de l’énergie produite) : la configuration de votre système solaire.

 

Nous pensons principalement à la mise en place de micro-onduleurs au lieu d’un onduleur central. Très intéressant pour une installation de 6 kWc, le micro-onduleur permet de créer des séries de panneaux autonomes. Ainsi, si certaines parties de votre installation connaissent des dysfonctionnements, cela n’impacte pas votre système tout entier. Vu que vous voulez installer 17 panneaux, ce petit appareil peut vous sauver la mise.

 

Concernant les cellules photovoltaïques, il y a quelques années, nous pouvions vous affirmer que les cellules monocristallines étaient bien plus performantes que les cellules polycristallines. C’est de moins en moins vrai. Vous pouvez donc tout à fait opter pour l’une ou l’autre sans que cela n’impacte la rentabilité de vos panneaux.

 

Dernière chose : nous souhaitons attirer votre attention sur la possibilité d’installer des panneaux solaires thermiques (reliés à votre système de chauffage et votre ballon d’eau chaude) ou hybrides. Nous avons toutefois observé que leur rentabilité est bien moins importante que celle des panneaux photovoltaïques classiques. De plus, aujourd’hui, les panneaux solaires traditionnels peuvent aussi déclencher un ballon d’eau chaude et s’en servir en stockage d’énergie calorique. À voir donc (surtout qu’ils sont plus chers).

IV. Améliorez la rentabilité de votre installation photovoltaïque grâce aux aides de l’État

Pour terminer, intéressons-nous rapidement aux aides de panneaux solaires.

 

Nous pensons surtout à la prime à l’autoconsommation qui est un versement unique de 2280€ pour une installation de 6 kWc (380€/kWc au 3e trimestre 2023) et qui peut, en plus, être combinée avec la revente du surplus (seulement si vous autoconsommez une partie de l’énergie produite).

 

Nous avons évoqué un peu plus haut les systèmes thermiques et hybrides. Si vous optez pour ce type de panneau solaire, vous pouvez aussi profiter de Ma Prime Rénov’.

 

Par contre, pas de baisse de TVA pour les installations supérieures à 3 kWc. Dommage. Ceci étant dit, il est possible que votre commune, votre département et/ou votre région vous proposent des aides locales spécifiques. Ça vaut donc peut-être le coup de vous renseigner en mairie pour en savoir plus.

 

Évidemment, nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et nous occuper de la mise en place de votre installation solaire de 6 kWc.

Partagez cet article :
Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :
Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture en y simulant une installation solaire.