Aller au contenu

Ma Prime Rénov’ et panneau solaire : tout ce que vous devez savoir

Installer des panneaux solaires chez soi représente un certain coût. C’est d’ailleurs un des principaux freins à la mise en œuvre de ce type de projet pour de nombreux Français. Le gouvernement le sait bien. Ce qui ne l’arrange pas, car les panneaux photovoltaïques font partie de sa stratégie de transition énergétique du territoire (le fameux plan solaire du gouvernement).

 

Ainsi, pour donner envie aux Français d’investir dans ce type d’installation, des aides ont été mises en place. La plus connue étant, sûrement, Ma Prime Rénov’. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce coup de pouce financier.

Sommaire de l'article

I. Ma Prime Rénov’ : qu’est-ce que c’est ?

Ma Prime Rénov’ est une aide financière instaurée en 2020 qui est venue remplacer le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Écologique et les aides « Habiter Mieux Agilité » proposées par l’ANAH. En effet, pour ceux qui s’en souviennent, ces aides étaient bienvenues, mais complexes à obtenir. Au contraire de Ma Prime Rénov’ qui se veut accessible.


Ainsi, on enterre définitivement la possibilité d’obtenir un crédit d’impôt et on offre à la place une prime reversée intégralement à la fin des travaux. On aurait pu pinailler en demandant à l’État de nous aider à financer les travaux dès leur mise en œuvre, mais on ne va pas passer à côté de ce coup de pouce intéressant pour autant.


II. Ma Prime Rénov’ et panneau solaire : ce type de travaux est-il éligible ?

Attention : c’est ici que les choses se compliquent. En effet, en fonction du type de panneau photovoltaïque que vous voulez installer à votre domicile ou au sein de votre entreprise, vous pouvez accéder ou non à cette aide financière.


Commençons par la mauvaise nouvelle : si vous voulez installer des panneaux solaires pour produire seulement de l’électricité, vous n’avez pas accès à Ma Prime Rénov’.


Par contre, si vous avez prévu de mettre en place un système hybride ou thermique utilisant l’énergie solaire pour alimenter votre chauffage et/ou votre ballon d’eau chaude, là, vous pouvez y accéder. En fait, Ma Prime Rénov’ n’est proposée qu’aux ménages qui s’engagent dans un projet solaire destiné à améliorer le confort énergétique de leur habitat.


A priori, pour le gouvernement, vouloir diminuer sa dépendance aux fournisseurs énergétiques traditionnels en produisant de l’énergie verte n’entre pas dans cette catégorie. Par contre, se servir de l’énergie solaire pour l’eau chaude sanitaire ou pour des systèmes de chauffage, oui.


III. Les conditions pour demander Ma Prime Rénov’ et les montants de la prime

Maintenant que vous connaissez mieux Ma Prime Rénov’ et le type de travaux éligible, le moment est venu d’entrer dans les détails.

Voici les aides financières proposées par Ma Prime Rénov’ (qui peuvent évoluer dans le temps) :

  • Ménage aux revenus très modestes : jusqu’à 6500€ ;
  • Ménage aux revenus modestes : jusqu’à 5000€ ;
  • Ménage aux revenus intermédiaires : jusqu’à 3000€ ;
  • Ménage à hauts revenus : aucune aide.


Pour calculer ces aides, l’État prend en compte autant les revenus du ménage que la composition du foyer. Si vous voulez en savoir plus sur votre situation et les aides pour panneaux solaires disponibles, n’hésitez pas à vous servir du simulateur mis en place par le gouvernement.


À noter : les profils cités précédemment sont spécifiques pour les particuliers propriétaires occupants leur logement ou bailleurs. Il en existe un autre dédié aux copropriétés qui fixe des barèmes spécifiques pour ce type de travaux collectifs.


Dans tous les cas, vous devez demander à une entreprise RGE (Reconnue Garante de l’Environnement) de s’occuper de votre installation de panneaux solaires. Ainsi, vous l’avez compris, si vous vous chargez vous-même des travaux, il y a peu de chance que votre dossier soit éligible.


IV. Tout ce que devez savoir sur Ma Prime Rénov’ : les avantages (et les inconvénients)

Si vous avez pris le temps de tout lire jusqu’ici, vous devez vous dire « Ma Prime Rénov’, c’est top ! Il serait dommage de ne pas en profiter ! ». Et vous avez raison !

 

Si vous envisagez d’installer chez vous un système solaire hybride ou thermique connecté à votre chauffage et/ou votre ballon d’eau chaude, vous auriez tort de vous en priver. Par contre, si vous aviez prévu initialement de ne mettre en place qu’un équipement solaire pour de l’autoconsommation énergétique et/ou revente partielle ou totale de l’énergie produite, posez-vous les bonnes questions.


Car il faut savoir que le budget n’est pas le même. On évoque, en moyenne un prix de 10 000€ pour une installation solaire classique et un tarif entre 13 000€ et 15 000€ pour une installation solaire hybride ou thermique. Sans oublier les coûts liés à la rénovation de votre habitat (possible changement des chauffages et du ballon d’eau chaude).


À vous donc de faire vos calculs afin d’être sûr que le jeu en vaille la chandelle.


Surtout que la prime est récupérée à la fin des travaux. Et ça, ça fait toute la différence ! Car il faudra, tout d’abord, verser la globalité du montant de votre poche avant d’espérer recevoir, quelques mois plus tard, la prime demandée.


Sans oublier un dernier point qui peut poser problème : si vous avez choisi de profiter de Ma Prime Rénov’, il faut attendre le feu vert de l’ANAH pour débuter les travaux. Ce qui peut prendre un certain temps. Et même une fois que l’ANAH a donné son accord, le résultat final devra correspondre précisément à ce qui était indiqué dans votre dossier initial. Vous êtes donc coincé sans possibilité de faire évoluer votre projet en cours de route si les besoins s’en font sentir.


D’où l’intérêt de passer par un installateur agréé pour anticiper les moindres détails de votre chantier.


Bon, nous avons dressé un tableau assez négatif de Ma Prime Rénov’, mais il était important pour nous que vous ayez toutes les clés en main pour prendre la bonne décision. Ceci étant dit, nous avons délibérément fait l’impasse ici sur le plus gros avantage ce coup de pouce financier : la possibilité de le cumuler avec d’autres aides.


V. Les autres aides à connaître avant de vous lancer

Avant de terminer avec Ma Prime Rénov’, intéressons-nous aux autres aides cumulables avec cette dernière.


La première, et la plus intéressante, est la prime à l’autoconsommation dont les montants sont mis à jour tous les trimestres. Plus d’infos sur les montants de la prime ici.

 

Autre aide qui peut vous concerner si vous souhaitez revendre tout ou partie de votre production électrique : l’obligation d’achat par EDF OA. Ici encore, les tarifs évoluent tous les trimestres.

 

Sans oublier le taux de TVA réduit à 10% ou 5,5% en fonction des travaux, l’éco-PTZ ainsi que les aides locales (communales, départementales et/ou régionales).


Bref, en cherchant un peu, vous avez compris que vous pouvez obtenir des subventions intéressantes pour vous aider à mettre en place un système solaire performant.


Évidemment, si vous voulez en savoir plus sur Ma Prime Rénov’ et les subventions cumulables avec d’autres aides en vigueur (aujourd’hui ou dans le futur), nous sommes votre meilleur allié. N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur votre projet et à utiliser notre simulateur.

Le Guide Solaire par

Sommaire de l'article

Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture.
Partagez cet article :
Partagez cet article :
Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :
Et chez vous, ça donne quoi ?
Découvrez le potentiel solaire de votre toiture en y simulant une installation solaire.